Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 17:30

On a maintenant plein de petits carreaux qui ne demandent qu'à être collés et devenir un chef-d'oeuvre! ...  Hum!  restons modeste...  Après tout, il s'agit ici de faire, eh oui, un dessous de plat!  Parce que ce n'est pas grand et donc assez rapide!  Revoyons le dessin que j'ai choisi:

 

 

 

J'ai récupéré une chute de MDF même pas complètement carrée, mais au final ça ne se verra pas.  Par où commencer?  Règle générale, on commence par les formes centrales. Ici, le soleil.

 

 

Comme il s'agit d'un rond, on utilise des tesselles en forme de trapèze.  On pose le côté le plus large vers l'extérieur du cercle, le pus petit vers l'intérieur.

 

Quand j'ai posé mes tesselles et que je suis contente du rendu (ligne bien définie, continue et espacement des joints à peu près égaux), je suis prête à coller.  je pose une goutte de colle à bois prise rapide sur une tesselle et la remet à sa place.  Et je répète l'opération.  Ca se fat  plus vite qu'on ne pense.  Parfois, avec nos gros doigts, on a du mal à bien positionner certaines tesselles.  Il faut alors s'aider d'une pointe de couteau, d'une pince à sourcils ou d'une grosse aiguille.

 

 

Si on veut s'arrêter à ce moment là pour reprendre plus tard, il faut essuyer la colle qui dépasse.  En séchant, la colle fera surépaisseur.  Et quand on voudra coller un morceau à cet endroit, il sera bancal.  C'est moins joli. 

Voilà le soleil fini.  comme vous le voyez, au centre il y a une tesselle ronde.  Pour la faire, c'est assez simple.  On prend un morceau de carrelage un peu plus grand que la surface à couvrir.  On dessine un cercle dessus, sur l'envers ou sur l'endroit si on a un feutre lavable.  Ensuite, avec la pince, on rogne petit à petit en suivant le trait.

Pour la suite, on imagine la perspective dans le dessin et on remplit d'abord les zones en avant-plan.  Ici, la première colline, puis la deuxième, puis la troisième et pour finir, le ciel.  Je commence par faire les bords du dessous de plat (ou du miroir, ou du cadre, etc...).  Pour faire les bords, j'utilse les bords arrondis des carreaux.  Ca fait une plus belle finition.  Après les bordures, je délimite la ligne principale qui donnera un certain mouvement à la pose. 

 

 

 

 

 

 

Quand on remplit les surfaces  délimitées, on fait d'abord des lignes de tesselles entières.  On laisse les petits espaces vides et on les remplit de petites chutes de la bonne forme ou on les taille, s'il le faut.

 

 

  

 

 

Et voilà! 

 

La pose est finie!  Ne reste plus qu'à faire les finitions: baguettes sur les côtés, joint et éventuelement des pieds, si on prévoit faire un dessous de plat.

Repost 0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 13:49

C'est après le dessous de plat, le miroir et le pot que j'ai fait le plateau que vous avez vu dans mon tout premier article... J'ai failli écrire "post" mais mon coté Québécoise ressort quand j'écris.  Vive la langue française!  Ne nous laissons pas envahir par les anglicismes!  Ces premières réalisations étaient faites en carrelage.

 

 

 Comme après le plateau je suis passée au travail d'une autre matière, je crois le moment venu de vous faire un petit cours: comment réaliser une mosaïque à partir de carrelage.  C'est la mosaïque la plus aborbable parce que le matériel de base peut se résumer à des carreaux de récup', un bout de bois de récup', un fond de colle à bois et un marteau (pour casser les carreaux ).  Ici, j'utilise un peu plus de matériel: une carrelette et une pince à carrelage.

Pour les premières réalisations, la méthode directe est la plus facile.  Ca s'appelle méthode directe parce qu'on dessine son motif et on colle directement sur le support.  Donc, quand on a choisi son support et qu'on a dessiné on peut choisir ses couleurs.  Si on fait de la récupération, le choix du dessin sera peut-être dicté par les couleurs qu'on a à notre disposition.

 

 

 

 

 

On passe ensuite à la coupe des carreaux.  On place d'abord le carreau sur la carrelette.  Il faut positionner  la mollette  (la petite roulette) sur le carreau, le plus au bord possible, en bas.  Puis on appuie assez fort, mais pas trop sinon ça casse, et on remonte pour tracer la ligne de coupe.  Ca doit produire un crissement pas très agréable à l'oreille.  Quand la mollette est en haut, on ne la redescend surtout pas!  On soulève un peu le levier pour positionner le pied en T qui se trouve juste derrière la molette.  Quand ce pied est bien à plat sur le carreau on appuie fortement.  Normalement, ça fait une cassure bien nette.

 

 

 

Ici, je vous montre comment bien positionner le carreau pour obtenir une bande de 2 centimètres de large.

 

 

 

 

Et ici, je vous montre comment bien mettre le pied avant d'appuyer pour casser le carreau.  On voit aussi la ligne de coupe en blanc.

 

 

 

 

 

 

 

Ces vignettes vous montre comment on obtient des bandes de carrelage qu'on recoupe à la pince pour avoir des rectangles d'environ 1x2cm.  On recoupe encore ces rectangles en deux pour obtenir des carrés d'environ un centimètre de côté.  Quand on coupe à la pince, il est important de ne mordre le carreau qu'avec le bord de la pince.  Si l'on positionne la pince sur toute la largeur de la bande de carrelage, il faudra appuyer nettement plus fort pour arriver à le couper  De plus, vous risquez d'écraser votre tesselle (c'est comme ça qu'on appelle les petits morceaux qui composent les mosaïques) plutôt que de la tailler à la forme voulue.  Si votre motif est composé de courbes, de rond, plutôt que de découper des rectangles, il faudra tailler des trapèzes.  Ca se fait tout simplement en posant la pince sur le carreau avec un angle plus ou moins important selon la coube à tracer.

Repost 0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 09:34

L'initiation à la mosaïque était terminée.  Après le dessous de plat et le miroir, j'en voulais encore!   Moi qui étais si réticente au départ, je m'étais bien amusée!  J'avais envie de continuer.  Et puis, de la mosaïque, on peut en mettre partout!  Me voilà donc en quête d'un nouveau support.  On venait d'acheter des pots en terre pour y planter nos fines herbes.  Ce serait très bien! Comme je suis d'un naturel plutôt optimiste, je n'ai  pas vu la difficulté de l'entreprise.  Et même si on m'avait prévenue, ça n'aurait rien changé.  Il faut que j'essaie pour me rendre compte par moi-même!  Et maintenant je dis, ce n'est pas simple!  Mais pas exagérément dificile non plus, si on a les bonnes fournitures. 
Ce qui est important quand on veut faire de la mosaïque sur un pot en terre qu'on souhaite utiliser pour jardiner, c'est d'imperméabiliser le pot.  Moi, j'ai utilisé un produit "imper-joint" que j'ai appliqué sur tout l'intérieur du pot.  Comme ça, pas d'humidité qui risque de faire décoller la mosaïque. 
Pour ce qui est de la colle, j'ai utilisé de la simple colle à bois.  Et c'est peut être là mon erreur.  Par ce que même la colle à prise rapide met un certain temps à prendre.  Et avant que ça sèche, et bien ça glisse!  Il faut donc attendre que la colle prenne avant de pouvoir tourner le pot et poser le morceau suivant.  Ce qui ralentit beaucoup le travail. Une colle silicone aurait peut-être pris plus vite mais comme je n'ai pas refait de pot, je ne peux rien affirmer avec certitude!
Je vous montre le résultat:                               





C'est ma troisième réalisation.  Elle est pleine de défauts.  Le dessin est trop gros Les lignes du dessin et celles du fond ne sont pas encore nettes.  Il s'agissait encore de faire du remplissage et non pas de créer un mouvement.
Mais bon, j'ai appris grâce à ça à mieux proportionner le motif par rapport au support et c'est déjà bien! 

Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 22:51

J'avais commencé une petite histoire de ma mosaïque, mais ça n'avance pas vite!  Comme toujours, je traîne!  C'est peut-être mon plus gros défaut: m'imaginer que j'ai amplement le temps, que rien ne presse, que ça peut attendre.  Et deux semaines sont passées comme ça!
Alors, je reprends ma petite histoire...
Après avoir fait un superbe ( hum!) dessous de plat, on se lançait dans une "oeuvre" plus importante: un miroir!  C'est vrai, la surface à couvrir était plus grande, mais bien moins large!  C'est beaucoup plus difficile de réaliser un motif lisible sur 6-7 centimètres de largeur.  Comme j'étais dans ma période "mer", j'ai tenté un miroir sur ce thème.


On reconnait presque les coquilles St-Jacques sur deux coins, on devine un coquillage type bulot en bas à gauche, mais celui du haut à droite?  Vous ne trouvez pas que ça ressemble à une grenade?  Je ne l'ai jamais dit  à quiconque et personne ne m'a jamais fait la réflexion.  Les gens sont vraiment trop gentils..  En même temps, je ne l'ai pas beaucoup montré, ce premier miroir.  C'est ce qu'on peut appeler un objet test, ou une expérience de laboratoire", haha! (imaginez un petit rire sadique!).  En tout cas, ça vous montre qu'il ne faut pas se décourager.  Avec de la pratique on s'améliore!  Si si, je vous assure...  Enfin, j'espère!

Repost 0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 21:04


Aujourd'hui, 31 octobre, c'est Halloween!  J'ai de bons souvenirs de cette fête quand j'étais petite!  Les déguisements qu'on se fabriquait, les bonbons qu'on mangeait presque jusqu'à Noël et même quelques bals costumés à l'adolescence!  Mais voilà, je suis Québécoise et ça se passait là-bas!  En France, même si ça se fête un peu plus depuis quelques années, ce n'est pas la même chose du tout!
Qu'à celà ne tienne, j'essaie de faire aprécier la fête à mes enfants!


Ca commence par la préparation de la citrouille.  Ici, la séance évidage, réalisé par ma fille et une de ses amies.












 

 

 

Puis, j'ai pris mon petit couteau pointu et à partir d'un dessin des enfants et  j'ai découpé le visage de notre citrouille.

 

 

 

 

 







Et voilà, il ne restait plus qu'à aller récolter les bonbons, l'une en sorcière et l'autre en pirate.  Il fallait bien se couvrir parce que le vent était glacial!  Après une petite heure de balade dans le quartier, elles sont revenues avec une belle quantité de bonbons et de bons souvenirs, j'espère!

Repost 0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 22:17

Près de chez moi, la Caf organise des ateliers de bricolage.  Quand on est nouvelle dans la région, c'est l'idéal pour se faire des amies.  On fabrique, on crée et on parle  beaucoup autour du café.  On parle de tout:  de nos enfants, de fringue, de ce qu'on va faire à manger ce soir, etc.  C'est une ambiance très agréable et un rendez-vous que je manque rarement.
Il y a six ou sept ans, la conseillère qui animait ces ateliers nous a proposé de faire de la mosaïque.  Je n'étais pas enthousiaste, mais pas du tout!  Pour moi, ça faisait trop vieillot.  Mais je tenais aux ateliers.  Je me suis donc mise à la mosaïque sans aucune conviction...  et j'ai été conquise!  Moi qui ai toujours aimé les puzzles, je créais les miens!
Voici donc ma toute première réalisation:

 

Ca, c'est le dessous de plat par lequel on commence toutes.  On avait récupéré plein de carrelage et on se débrouillait avec ça.  Pas de choix de couleur, des carreaux souvent d'épaisseurs différentes (c'est gênant, quand même, si la casserole est bancale...) et pas facile à casser.  On commençait par faire des bandes d'environ deux centimètres de largeur avec une carrelette puis on affinait avec une pince à carrelage.  Il y en a qui casse au marteau et se débrouille avec les morceaux obtenus, mais moi, je n'ai jamais pu...  Je dois avoir l'esprit trop carré...


Ce que j'ai trouvé difficile, c'était de trouver un motif pas trop compliqué pour commencer .  Et surtout, il n'y avait pas de choix de couleur.   C'est la limite de la récup'.

Repost 0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 10:32
Ca y est! Je me lance!  Il y a dejà un moment que j'ai envie de partager un peu ce que je fais, histoire de savoir ce que d'autres en pensent.  Mais je ne savais pas comment m'y prendre, vous comprenez, les blogs, ça doit être compliqué!  Mais bon, après tout, c'est en forgeant qu'on devient forgeron alors j'essaie!  Au fil des jours, je vous montrerai ce que je fabrique en mosaïque, les lampes que je fais, les guirlandes que j'habille, les chassis que je "home-décore"(?!) et d'autres choses encore!
Aujourd'hui, il s'agit d'une de mes premières réalisations. 
Après le sempiternel dessous de plat et un miroir plus ou moins à mon goût, j'avais envie d'un objet dont j'allais vraiment me servir.  J'avais ce vieux plateau dont le vernis s'écaillait.  Alors hop! en quelques heures, quelques jours, je l'avais transformé!  Et je m'en sers toujours.  Bon d'accord, il est un peu lourd même vide mais ça fait faire un peu de gym avant l'apéro!
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Chantal
  • Le blog de Chantal
  • : Je suis passionnée de mosaïque et de pâte polymère(Fimo). Ce blog vous présente mes créations dans ces deux domaines, plus quelques petites autres choses, car j'aime bien découvrir, expérimenter et m'essayer à tout!
  • Contact

Recherche